1 LIVRE, 1 LIT #2

Artistes invités

10 étudiants de la Manufacture - Haute école de théâtre de Suisse romande :
Mathias Brossard, Cyprien Colombo, Lola Giouse, Magali Heu, Arnaud Huguenin, Lara Khattabi, Simon Labarrière, Loic Le Manac’h, Thomas Lonchampt, Emma Pluyaut-Biwer

Lecture en cadavre exquis

CONTEXTE
L’artiste Karim Noureldin a peint l’intégralité des murs et des plafonds du centre d’art. Le lieu entier, vide de tout objet, devient une installation totale à l’intérieur de laquelle les visiteurs pourront se promener et expérimenter la couleur et l’espace.

PROPOSITION
Dans ce cadre particulier d’exposition, le Centre d’art a proposé à l’Ensemble Vide d’investir l’espace à trois moments distincts et profiter de la place disponible pour réaliser des performances d’arts de la scène.
Profitant de cette chance, les deux curateurs de ce projet – Petra Krausz et Denis Schuler – ont désiré travailler sur les notions de spatialisation du son et de polyphonie. La première vise à créer des champs d’écoutes et des variations de perception lors du déplacement d’une source sonore ou du spectateur lui-même. La seconde peut prendre la forme de mélanges harmoniques, de mélanges de sources sonores avec des diffusions par haut-parleurs ainsi que des mélanges de sens avec des superpositions de textes littéraires lus à haute voix. Ce principe additif vise à expérimenter des perceptions augmentées, génératrices de sens et de poésie.

Pour réaliser ce projet, l’Ensemble Vide a décidé de faire participer des professionnels et des étudiants, créant une synergie et une dynamique de partage et de découverte. Avec des musiciens d’Yverdon et de Genève, des étudiants de la Haute école de musique de Lausanne ainsi que de la Manufacture, un élan est donné et c’est toute une région valdo-genevoise qui se trouve réunie.

1 LIVRE, 1 LIT #2 est un projet en deux temps :

1. Le soir du 4 juillet, les dix acteurs reçoivent un matelas, un livre et une lampe. Avec ces trois objets il s’installent où il le désirent dans le centre d’art, pour lire et dormir. Le temps de lecture permet de découvrir le livre et de choisir un passage marquant. Les livres sont choisis par les curateurs et la liste n’est pas communiquée à l’avance.
Cette partie se déroule en privé, sans public.

2. Le lendemain matin, en ouverture du brunch (auquel sont également conviées toutes les personnes qui assistent au finissage de l’exposition), les passages sélectionnés sont lu par chacun-e et s’additionnent à la manière d’un cadavre exquis. La forme de ce texte ainsi créé est complètement ouverte : bien que les curateurs aient choisi les ouvrages en amont, aucune structure de lecture préexiste et chaque intervenant a le choix de lire le temps qu’il souhaite (voire ne pas lire du tout). Il n’y a pas non plus d’ordre de passage, le silence entre les interventions n’est ainsi pas maîtrisé.
Le résultat se veut être une fenêtre sur des mondes et des pensées disjointes qui s’assemblent pourtant et tissent des liens. A travers le choix intime d’un passage, qui s’expose ensuite à l’autre dans la lecture, une parole prend forme et se libère. Il y a alors mélange entre un déterminé (et une détermination), pensé au niveau individuel et une indétermination, dans la résultante collective d’une expression plurielle, avec un temps et une forme non prédictible.

Date :

5 juillet 2015 - 10h15 (pour la partie publique)

Lieu :

CACY - Centre d’art contemporain d’Yverdon - plan

© ensemblevide