Point parallèle

Rudy Decelière et Vincent Hänni, live électronique

Musique spatialisée

CONTEXTE
L’artiste Karim Noureldin a peint l’intégralité des murs et des plafonds du centre d’art. Le lieu entier, vide de tout objet, devient une installation totale à l’intérieur de laquelle les visiteurs pourront se promener et expérimenter la couleur et l’espace.

PROPOSITION
Dans ce cadre particulier d’exposition, le Centre d’art a proposé à l’Ensemble Vide d’investir l’espace à trois moments distincts et profiter de la place disponible pour réaliser des performances d’arts de la scène.
Profitant de cette chance, les deux curateurs de ce projet – Petra Krausz et Denis Schuler – ont désiré travailler sur les notions de spatialisation du son et de polyphonie. La première vise à créer des champs d’écoutes et des variations de perception lors du déplacement d’une source sonore ou du spectateur lui-même. La seconde peut prendre la forme de mélanges harmoniques, de mélanges de sources sonores avec des diffusions par haut-parleurs ainsi que des mélanges de sens avec des superpositions de textes littéraires lus à haute voix. Ce principe additif vise à expérimenter des perceptions augmentées, génératrices de sens et de poésie.

Pour réaliser ce projet, l’Ensemble Vide a décidé de faire participer des professionnels et des étudiants, créant une synergie et une dynamique de partage et de découverte. Avec des musiciens d’Yverdon et de Genève, des étudiants de la Haute école de musique de Lausanne ainsi que de la Manufacture, un élan est donné et c’est toute une région valdo-genevoise qui se trouve réunie.

POINT PARALLÈLE
Rudy Decelière et Vincent Hänni ont initié une collaboration lors du Festival de la Bâtie 2012 et travaillent actuellement dans le cadre du projet Collide@CERN. Ensemble ils proposent des live électroniques en considérant le son en étroite relation avec l’espace dans lequel il se déploie. Au Centre d’art d’Yverdon, ils installeront plusieurs sources sonores en regard du lieu afin de donner au spectateur un espace tangible à traverser.
A travers leurs propositions, ils cherchent à éviter la standardisation, amener ailleurs. Créer une matière faites de sons existants (accidents) et de musique (organisation) afin de construire un environnement sonore singulier.

Date :

6 juin 2015 - 19h30

Lieu :

Centre d’art contemporain d’Yverdon
Place Pestalozzi
1400 Yverdon

Concept et curatoriat :

Petra Krausz
Denis Schuler

© ensemblevide