Née en 1971 à Berne, Anna Spina étudie l’alto aux conservatoires de Berne et Zurich. Avant de travailler le répertoire de théâtre instrumental avec le compositeur franco-grec Georges Aperghis, à la Haute Ecole de Berne.
Grande interprète de musique contemporaine et altiste extrêmement innovatrice et variée, Anna Spina est soutenue et promue, entre autres, par Pro Helvetia et elle a obtenu de multiples prix dont le Prix de reconnaissance du canton Berne. Sans renier ses racines classiques elle travaille sur des domaines des plus différents : elle se produit en tant que membre ou musicienne invitée dans de nombreux ensembles représentatifs du panorama suisse de la musique contemporaine – dont le Collegium Novum Zurich, Contrechamps Genève, quatuor Kairos Berlin, NEC La Chaux de Fond – s’intéresse à la musique microtonale et spectrale et étudie les échelles de sons dans la musique arabe (avec le violoniste égyptien Abdou Dagher). Son répertoire couvre les œuvres majeures, en solo ou musique de chambre, du 20ème et 21ème siècle, dont certaines lui sont dédiées. Elle travaille toujours de préférence ses interprétations avec les compositeurs et compositrices, dont Georges Aperghis, Giorgio Netti, Michel Roth, Elena Mendoza, Eric Gaudibert, Salvatore Sciarrino, Alfred Zimmerlin, Manos Tsangaris. Anna Spina a ainsi créé de nombreuses œuvres et se produit comme soliste et musicienne de chambre dans des festivals internationaux tels le Festival de Lucerne, Festival Archipel Genève, MärzMusik Berlin, Biennale de Berne, Culturescapes, Musik der Jahrhunderte Stuttgart, Tage für neue Musik Zürich, Musica de Hoy Madrid, Les Amplitudes La Chaux-de-Fonds, International New Music Festival Wuhan.
Elle est professeure invitée pour des Masterclasses et Workshops dans des grandes écoles dont la HEMU Lausanne, le Conservatoire de Bâle, HKB Berne, HSLU Lucerne, Shanghai Conservatory of Music, Nanjing Conservatory of Music.
Elle a publié un CD portrait avec des œuvres solo sous le label NEOS et Grammont.

La pianiste suisse Yvonne Troxler, résidant à Manhattan, est active sur la scène contemporaine européenne et américaine. En 2000 elle fonde et dirige le Glass Farm Ensemble, basé à New York et avec lequel elle a créé de nombreuses œuvres de compositeurs comme Toshio Hosokawa, Elizabeth Hoffman, Peter Herbert, Wolfgang Heiniger, Rebecca Saunders et Balz Trümpy. Son jeu a été acclamé par la critique et l’on peut lire dans la NZZ (Neue Zürcher Zeitung) que l’auditeur expérimente le « tempérament fougueux de son interprétation, allié à un touché doux, une sonorité chaude et un usage toujours délicat des variations de dynamique ».
Yvonne Troxler est également compositrice. Ses œuvres ont été interprétées aux Etats-Unis et en Europe. Elle a également écrit la musique du film Off Hours, réalisé par Daniel Frei et projeté en 2007 au New York Independent Film Festival.
Elle est particulièrement intéressée par le travail d’arrangement et d’orchestration de pièces contemporaines (de Mahler à Ligeti) qu’elle peut ainsi jouer avec son ensemble. Elle a reçu de nombreuses distinctions et prix, dont le International Mozart Academy à Prague. Yvonne Troxler est régulièrement soutenue par la fondation Pro Helvetia et la Société Suisse des Interprètes.

Lauréat du Concours de Musique Contemporaine Nicati (Bern 2009), Paolo Vignaroli s’est produit en tant que soliste dans plusieurs festivals internationaux (Lucerne Festival, IRCAM, Festival MusikPodium Zurich, Musikfestival Bern, Festival Nuovi Spazi Musicali, Darmstädter Ferienkurse für Neue Musik, Ars Musica, Davos Festival Young Artists in Concert). Son intérêt pour la musique de notre temps et pour l’analyse de l’écriture contemporaine le mène à travailler étroitement avec les compositeurs des pièces de son répertoire, comme Philippe Hurel, Kaija Saarhiao, Jean-Luc Hervé, Oscar Bianchi, Clement Gadenstatter.
Installé à Paris depuis 2007, il donne de nombreux concerts de musique de chambre en France et à l’étranger et il est membre fondateur de l’Ensemble Soundinitiative Paris. Ses études se déroulent en Italie au conservatoire de Sienne avec Luciano Tristaino dans un premier temps, et continuent à l’étranger avec un diplôme de formation supérieure à la Musikhochshule de Lugano (Suisse) dans la classe de Mario Ancillotti et le diplôme de perfectionnement au CNR de Boulogne-Billancourt (France) dans la classe de Céline Nessi et Pierre Dumail. Il a suivi également des master classes avec Davide Formisano, Eva Furrer, Mario Caroli, Bartold Kujiken.
L’enregistrement de son exécution de la pièce Gr... pour flûte basse de Oscar Bianchi a été sélectionné pour figurer dans la Sélection Grammont n.4 2010, une série représentant les créations les plus notables de l’année en Suisse.

Hautboïste, programmatrice et pédagogue née à Lausanne en 1974, Béatrice Zawodnik mène une double carrière musicale comme soliste et directrice de la Haute école de musique de Lausanne. Elle se forme à Genève puis Freiburg-in-Brisgau, étudiant en simultané le hautbois et le piano avec, notamment, D.Weber, R. Perrenoud, A. Mayer et M. Bourgue, avant de passer sa virtuosité avec distinction, en 2001, dans la classe de Heinz Holliger. Elle complète sa formation musicale avec un certificat postgrade de hautbois baroque en 2007.
Active dans de multiples orchestres et ensembles de musique de chambre, ses grandes capacités techniques lui permettent de déployer son jeu sur un répertoire étendu allant du baroque à la musique du XXIème siècle. On a ainsi pu l’entendre lors de différents festivals à Davos, St-Moritz, Lucerne, Musica à Strasbourg, Festival d’automne à Paris, Ars Musica à Bruxelles, Madrid, Shanghai, Huddersfield, pour ne citer que les plus réputés, avec des ensembles et orchestres tels l’Orchestre de Chambre de Genève, la Cappella Mediterranea, l’Ensemble Phoenix de Bâle, le Collegium Novum de Zürich, le Klangforum Wien, parmi d’autres. Grande défenseuse de la musique contemporaine, elle est membre de l’Ensemble Contrechamps depuis 2000 et collabore régulièrement avec différents compositeurs, dont Barry Guy, Heinz Holliger, et Wen Dequing pour lesquels elle a créé plusieurs œuvres.
Estimant que le travail de musicienne inclut la promotion de la musique, elle s’engage dans différents projets de programmation de concerts. Elle est ainsi membre fondatrice de l’Ensemble Vortex avec lequel elle joue de 2005 à 2011 et qui se donne pour mission de défendre la création de jeunes compositeurs, avant de créer, en 2010 et avec le compositeur Denis Schuler, l’Ensemble Vide, plateforme interdisciplinaire de recherche sur le son contemporain. En juin 2013 elle est nommée nouvelle directrice de la Haute école de musique de Lausanne.