Ellen Fullman a réalisé de nombreux enregistrements avec cet instrument inhabituel, dont les albums « The Long String Instrument » (Superior Viaduct, 2015) sorti sur Apollo Records en 1985 et élu meilleure réédition par le magazine britannique The Wire en 2015 ; « Through Glass Panes » (Important Records, 2011) ; « Fluctuations », avec la tromboniste Monique Buzzarté (Deep Listening Institute, 2007), et « Ort », enregistré avec son collaborateur berlinois Konrad Sprenger (Choose Records, 2005). Le travail d’Ellen Fullman a notamment été cité par Alvin Lucier dans son ouvrage « Music 109 : Notes on Experimental Music » (Wesleyan University Press, 2012) et par David Byrne dans « How Music Works » (McSweeney’s, 2012). Ellen Fullman a reçu de nombreux prix, réalisé plusieurs commandes et bénéficié de diverses résidences artistiques. Elle a notamment été lauréate de la Foundation for Contemporary Arts de New York (2015), du Center for Cultural Innovation de Los Angeles (2008 et 2013) et a reçu la bourse de la Japan/U.S. Friendship Commission/NEA Fellowship for Japan (2007). Elle a également bénéficié de la résidence artistique DAAD à Berlin (2000). Ellen Fullman a par ailleurs été invitée à s’exprimer dans son alma mater, le Kansas City Art Institute, en 2016.

Theresa Wong est une compositrice, violoncelliste et chanteuse américaine dont l’approche s’appuie sur la musique, l’expérimentation, l’improvisation et la synergie de multiples disciplines. Mariant le son, le mouvement, le théâtre et les arts plastiques, elle s’attache principalement à révéler le potentiel de transformation de l’artiste comme celui du spectateur. Son approche se fonde sur une volonté de repousser les limites de la voix et du violoncelle et d’explorer leur potentiel dans plusieurs modes performatifs. Son premier album, The Unlearning, sorti sur Tzadik Records en septembre 2011, rassemble 21 morceaux inspirés des gravures de Francisco Goya, intitulées Les Désastres de la guerre, interprétés par Theresa au violoncelle et à la voix ainsi que Carla Kihlstedt au violon et à la voix.
Theresa Wong a donné de multiples représentations aux États-Unis et à l’international avec des artistes tels que Fred Frith, Joëlle Léandre, Rova Saxophone Quartet, Vinny GoliaEllen Fullman et Luciano Chessa. Elle apparaît également dans le documentaire de Peter Esmonde sur Ellen Fullman, 5 Variations on a Long String (2010). Elle a présenté son travail dans des lieux prestigieux tels que la Fondation Cartier à Paris, le Yerba Buena Center for the Arts de San Francisco, la Fabbrica Europa à Florence (Italie) et au Cafe Oto à London