Boursière de la Mellon Foundation, Noémie Etienne est actuellement chercheuse et enseignante à New York, à l’Institute of Fine Arts (New York University). Elle a enseigné l’histoire de l’art pendant cinq ans à l’Université de Genève, où elle a obtenu son doctorat en 2011 sous la direction de Mauro Natale et de Dominique Poulot (Paris 1 Panthéon-Sorbonne) avec une thèse intitulée : Restaurer la peinture à Paris, 1750-1815. Elle a publié un livre issu de ce travail aux Presses Universitaires de Rennes (2012). Plus généralement, ses recherches portent sur la culture visuelle et matérielle, la notion d’objet, les liens entre pratique et théorie, ou encore entre art, science et artisanat. Depuis 2005, elle publie ses résultats dans diverses revues et recueils. Elle a organisé plusieurs colloques, notamment sur la restauration des œuvres d’art (Institut National d’Histoire de l’art, Paris, 2009 ; Université de Genève, 2010), respectivement publiés en 2012 au Presses Universitaires de Lyon et sur la plateforme internet Ceroart. Elle est aussi cofondatrice de l’association Eternal Tour, qui a mené un projet curatorial interdisciplinaire, expérimental et itinérant de 2008 à 2012.

Site internet